Serena Monterra

Serena Monterra

Des interviews exclusives, des infos et des promos de nos auteurs favoris et trop peu connus ? Oui, et ce grâce à votre superbe journaliste, attachée de presse et amie des écrivains !


Interview de l'auteur Lionel Behra

Publié par Serena Monterra sur 28 Août 2013, 15:12pm

Catégories : #Interviews

Interview de l'auteur Lionel Behra

Serena M. : Bonjour Lionel ! Tu as été publié en février 2013 aux éditions Rebelle. Alors, raconte-nous un peu : de quoi est-il question dans ton roman de « Science-Fiction-Historique » Les Arcanes du Temps ?

Lionel B : De jeunes gens vont découvrir que le voyage dans le temps est possible, et qu'un richissime mégalomane Anglais veut utiliser cette technologie et envoyer des tueurs à gage dans le passé pour éliminer Jeanne d'Arc. Son but est de modifier l'issue de la Guerre de Cent Ans et ainsi bouleverser l'Histoire.
Ils voyageront également dans le passé et perceront les mystères qui entourent l'épopée de Jeanne. Comme les voix, par exemple.

 

Serena M. : En abordant le voyage dans le temps, tu as trouvé ton lot de difficultés dans les recherches pour que l’histoire (et l’Histoire) tienne(nt) la route. L’on peut imaginer que c’est un travail de longue haleine, mais tu l’estimerais à combien de temps ? Qu’est-ce qu’il t’a apporté ?

Lionel B : Les recherches historiques ont été intéressantes et plutôt agréables car réparties tout le long de l'écriture du roman. Seule une dizaine d'heures y avaient été consacrée à l'origine du projet.

Les problèmes de cohérence scénaristiques liés au voyage dans le temps m'ont donné plus de sueurs froides. J'ai cru deux ou trois fois avoir mis mes personnages dans des situations inextricables et que tout mon roman tombait à l'eau. Heureusement j'ai toujours trouvé une solution quitte à modifier certains passages antérieurs. Pour les lecteurs du roman : la solution de l'altitude m'a fait pousser un cri de joie quand j'y ai moi même pensé. Je pensais vraiment m'être fourré dans une impasse !

 

Serena M. : Au-delà de toutes ses bases historiques, il a bien fallu que tu nous offres un univers bien à toi et donc aussi des personnages « à toi ». Peux-tu nous parler d’eux, et éventuellement nous citer ton chouchou ?

Lionel B : Pas vraiment de chouchou. Tous ont leurs qualités, leurs doutes et leurs blessures. Même les méchants de l'histoire deviennent attachants quand on découvre leur passé et leurs véritables motivations.

Allez. S'il faut citer un personnage, je dirais Halima : une bohémienne orpheline, froide honnête et courageuse.

 

Serena M. : Ton roman est donc sorti il y a cinq mois. Ton planning de dédicaces a été bien chargé ! Que peux-tu nous dire sur ton rapport écrivain / lecteurs et sur les premiers retours que tu as eu ?

Lionel B : J'ai beaucoup de chance. Toutes les critiques sorties dans des revues (comme L'Ecran Fantastique) ou sur des blogs littéraires sont bonnes. Idem avec les lecteurs qui m'envoient des messages pour me dire qu'ils ont adoré et réclament une suite. Ça fait bien sûr très plaisir car lorsqu'on publie un premier roman on a un peu d'appréhension concernant les premiers retours !

 

Serena M. : Je sais que tu es professeur... Est-ce que tu te verrais arrêter ce métier pour être « écrivain à temps plein » ? En faisant de Les Arcanes du Temps un bestseller, tu n’auras plus beaucoup de temps pour enseigner...

Lionel B : La question ne se posant pas je n'y ai pas vraiment réfléchi. Je me mettrais peut-être en disponibilité mais je ne démissionnerais pas. J'aime mon métier. J'ai la chance d'avoir des étudiants sélectionnés sur dossier. Et peut-être qu'écrire à temps plein me lasserait au bout de quelques années.

 

Serena M. : Si demain on invente la machine à voyager dans le Temps, tu tentes ou tu passes ton tour ?

Lionel B : Je tente. Mais je serais plus intéressé par le futur. J'ai envie de savoir jusqu'où le génie humain peut aller. De connaître les inventions incroyables qui seront mises au point et les découvertes scientifiques qui seront réalisées.

 

Serena M. : Tu as écrit également un thriller appelé L’auréole des Condamnés, davantage destiné aux adultes : donne-nous envie ! Et je veux de l’exclusivité...

Lionel B : Tu es bien renseignée !! Il devrait sortir dans de longs mois seulement. Allez, je te présente la trame de l'histoire :

Une étudiante en droit de famille bourgeoise disparaît dans un contexte de kidnappings et de meurtres de jeunes filles. Un des suspect a une étonnante stratégie de défense. Il prétend qu'il a enlevé l'étudiante pour lui éviter de mourir. Il serait capable de discerner une sorte de halo autour du visage des gens avant que ceux-ci ne meurent. En kidnappant la jeune fille, il lui aurait sauve la vie. Bien sûr, la police ne le croit pas...

 

Serena M. : Quels autres genres aimerais-tu « essayer » à l’échelle d’un roman complet ? Et quels sont ceux que tu as déjà explorés dans tes nouvelles ?

Lionel B : Je me contente du fantastique et du thriller.

 

Serena M. : D’autres projets en vue ? A plus ou moins long terme !

Lionel B : La rédaction d'un troisième roman est en stand by pour l'instant. Quand l'envie reviendra je m'y mettrai. Pas avant.

 

Serena M. : Enfin, quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un jeune auteur qui a peur de se lancer à la poursuite d’une Maison d’Edition ?

Lionel B : Le conseil c'est de vraiment envoyer un manuscrit qu'on estime non perfectible. Pour cela il ne faut pas hésiter à se faire lire et relire par des bêta-lecteurs. Il faut bien sûr avoir une histoire suffisamment originale, mais qui rentre bien dans les lignes éditoriales des maisons que l'on vise. Ces deux éléments semblent contradictoires, d'où la nécessité de trouver un savant équilibre. Et bien sûr il ne faut aucune lourdeur de style.

 

Serena M. : Merci beaucoup Lionel, ce fut un plaisir que de te retrouver ici, surtout après avoir pu échanger avec toi aux Imaginales ! A très vite et bonne continuation !

Lionel B : Merci à toi Serena. Et je souhaite à tous les lecteurs de cette interview une bonne découverte des Arcanes du Temps !

 

◊ ◊ ◊

Commenter cet article

behra lionel 28/08/2013 18:08

Merci Séréna !

Serena Monterra 28/08/2013 19:36

C'est un plaisir ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents